Il arrive que certains biens de très grand standing soient achetés, loués ou vendus dans la plus grande discrétion, aucune annonce immobilière n’ayant été publiée… Quelles sont les spécificités du « off market », ce marché immobilier parallèle ultra-confidentiel ? Voilà les éléments de réponse ici :

« Pour vivre heureux, vivons cachés »

Le « off market » (« hors marché », en VF) se compose de biens ultra-luxueux dont la vente, l’achat ou la location ne fait l’objet d’aucune annonce ni d’aucune publicité. Ciblant une clientèle à la fois riche et exigeante (la fourchette de prix avoisine les 3 000 000 €), ce marché immobilier parallèle constitue la chasse gardée des agences immobilières de prestige et des chasseurs immobiliers. Au total, on estime qu’environ 15 % des biens immobiliers ultra-haut de gamme ne sont pas mis sur le marché de façon officielle et changent de main en toute confidentialité.

2. Un concept avantageux pour les vendeurs

S’il ne saurait convenir au plus grand nombre, le "off market" est très apprécié par ceux qui y ont recours. Du côté des vendeurs, tout d’abord, pour lesquels le off market est synonyme de discrétion : aucune photo sur le web ni dans les pages d’un catalogue. La mise en vente de leur hôtel particulier ou de leur loft ne sera alors connue que de quelques initiés, triés sur le volet. De plus, proposer un bien sur le off market contribue, en en officialisant le caractère à la fois rare et exclusif, à faire grimper sa valeur. Enfin, opter pour le "off market" permet bien souvent, par le biais d’un ciblage accru, de vendre un bien plus rapidement que s’il avait fait l’objet d’un mandat exclusif. La force du réseau et la richesse du carnet d’adresses (ainsi que de ceux qui y figurent !) de l’intermédiaire en charge de la transaction sont par conséquent essentielles.

3. Un processus intéressant pour les acheteurs

Quant aux acheteurs en quête d’un bien immobilier de prestige, ils apprécient également la grande confidentialité confinant à l’anonymat que leur garantit le "off market". À l’image d’un célèbre joueur de football suédois adepte des punchlines qui avait dû renoncer à louer un hôtel particulier - situé dans la très chic Villa Montmorency - dont le propriétaire, en apprenant que son futur locataire était millionnaire, n’avait pas hésité à revoir le loyer à la hausse ! Faire l’acquisition d’un bien sur le "off market", en dehors des agences immobilières classiques, c’est aussi l’assurance de devenir propriétaire d’un logement rare et exclusif. Enfin, le nombre de prospects étant considérablement réduit, la concurrence peut se révéler moins féroce que sur le marché immobilier traditionnel.